Elle s’appelle NIMA : cette machine, pas plus grosse qu’un smartphone, pourrait bientôt devenir la meilleure alliée des personnes qui souffrent d’une intolérance au gluten…

Au restaurant, comment savoir si un plat contient du gluten ? Peut-on vraiment se fier à la mention « sans gluten » (ou « gluten free ») apposée sur certains produits industriels ? Pas si sûr…

Pour les personnes qui souffrent de la maladie cœliaque (ou MC) , cette incertitude représente un véritable danger. En effet, en cas d’ingestion de gluten, leur système immunitaire réagit de façon excessive et commence à détruire la paroi de l’ intestin grêle (les villosités, plus particulièrement), ce qui peut provoquer, à terme, des difficultés d’assimilation des nutriments.
Bref, impossible de rester dans le doute lorsqu’on va manger au restaurant… ou chez des amis.

Pour résoudre ce problème, une start-up de Californie (aux États-Unis) a inventé une drôle de machine, baptisée NIMA : ce petit dispositif (qui ressemble à une tubeuse pour cigarettes) est capable de détecter la présence de gluten dans l’alimentation avec une précision de 20 ppm. Cela signifie que NIMA est capable de repérer 20 mg de gluten dans 1 kg de nourriture : redoutable !

« Vous jouez à la roulette russe »

« Lorsque vous êtes intolérant au gluten et que vous allez dîner chez des amis ou au restaurant, vous jouez à la roulette russe, explique Shireen Yates, l’un des créateurs. La contamination est toujours possible. »

Comment ça fonctionne ?

Pour utiliser NIMA, il suffit de glisser une petite boule de nourriture dans la machine. Celle-ci va alors provoquer un contact entre des anticorps artificiels spécifiques et l’échantillon. Deux minutes plus tard, l’écran affiche le résultat : un smiley heureux si aucune trace de gluten n’a été détectée, un épi de blé dans le cas contraire.

Les créateurs de NIMA envisagent sa commercialisation en 2017, au prix de 199$, soit 178 € environ (quand même !). Autre point négatif : pour être sûr qu’il n’y a aucune trace de gluten dans toute notre assiette, faudra-t-il la passer intégralement au détecteur, sous la forme de mini-boulettes ? Affaire à suivre…

Source : topsante